PAULA POWERED
Crédits: Anthony Sion

Hello les PAULA POWERED ! Et si on commençait par les présentations d’usage?

Le groupe PAULA POWERED est né à la toute fin 2010. Nous voulions mélanger rock et électro et cherchions une manière à la fois originale et économique de créer de la musique. Finalement nous avons ressorti notre A1200 et composé Hazy Crazy. Cette chanson nous a décidé sur l’esthétique que nous voulions produire. Quelques mois plus tard, nous jouions notre premier concert à L’Amigâterie, chez HunoPPC.

Comment fonctionnez-vous au sein du groupe quand vous créez un nouveau morceau ?

Le plus souvent, Sylvain commence avec une boucle de basse/batterie composée sur OctaMED SoundStudio. Puis il va jouer de la guitare dessus jusqu’à ce que, petit à petit, le morceau se structure. Enfin, Sally Ann demeure très attentive tout le long de ce processus, et réfléchi à une mélodie, aux sujets qui pourraient correspondre à l’ambiance de la chanson, et écrit les textes. Même si cette méthode peut paraître figée car les rôles sont très définis, il y a en vérité beaucoup d’échanges à chacune des étapes du processus.

Par rapport à d’autres modèles ou d’autres générations d’ordinateurs, qu’est-ce qui vous a particulièrement séduit avec l’Amiga 1200 ?

Depuis toujours, la sonorité de Paula (la puce sonore de l’Amiga) nous a fasciné. Mais c’est aussi l’OS, moderne, multitâche et assez facile d’accès qui nous a décidé. Pour ce qui est du choix de l’A1200 au sein de la gamme, c’est parce qu’il s’agit du modèle le plus facile pour communiquer avec les ordinateurs modernes et qu’il est aisé de lui connecter du matériel de toutes sortes. Il est un peu le pont entre les ordinateurs d’hier et d’aujourd’hui.

Anthony Sion
Crédits: Anthony Sion

Certains de vos titres portent un regard assez ironique sur la société, la consommation à outrance, les dérives d’un système financier et politique. Vous décrieriez-vous comme un groupe engagé ?

Nous ne sommes pas vraiment un groupe engagé dans le sens où la revendication ne constitue pas le coeur de notre répertoire. Le risque, en étant un groupe engagé, est de finir par ne prêcher qu’à ceux qui sont convaincus. Mais cela ne nous empêche pas d’avoir les yeux ouverts sur le monde. Cela va paraître un peu trop philosophique, mais nous sommes sûrs que toute oeuvre artistique est nécessairement politique, qu’on parle des petites fleurs ou bien d’inégalités…

Vous avez sorti votre premier EP le 1er mai : comment avez-vous vécu toute cette période d’écriture, d’enregistrement et de sortie de Level Up ?

Les chansons de Level Up existaient depuis quelques années en fait. Il s’agissait donc pour nous de conclure une boucle afin de nous tourner dans le futur vers d’autres horizons. La production d’un CD est remplie de sentiments divers selon les différentes étapes, qui peuvent être contradictoires. D’autre part, comme nous nous auto-produisons, nous sommes amenés à utiliser des compétences exercées dans des métiers différents : composer, arranger, enregistrer, mixer, masteriser, mais aussi réaliser les designs, communiquer… Tout ceci est passionnant, mais cela prend du temps, et demande beaucoup de recul à chacune de ces étapes. Mais au final, nous sommes vraiment fiers d’avoir réussi cela par nous même.

Quel est votre meilleur souvenir de concert ?

On a tellement de bons souvenirs… Mais c’est vrai que notre virée chez vous dans le Nord nous a vraiment plu.

Le premier soir, au Centre Culturel d’Isbergues, nous avons joué dans de très bonnes conditions techniques devant un public très familial, ce qui n’est pas notre cible habituelle. Tout s’est bien passé et le public a vraiment accroché, ce qui est la preuve qu’il est possible d’être exigeant artistiquement tout en s’adressant à un public populaire. Le lendemain, au Bobble Café, à Lomme, c’était dans des conditions techniques beaucoup plus difficiles mais devant un public beaucoup plus jeune, presque hipster. Et c’était un bonheur de les voir danser sur notre musique.

Cette expérience est devenue la preuve pour nous que peu importe les étiquettes, et que du moment qu’on est sincère, rigoureux et qu’on prend du plaisir, alors toutes les barrières s’effondrent.

13173527_1157808650937287_3853749654505109740_o

Question bonus, avec quel groupe/chanteur aimeriez-vous partager l’affiche lors d’un concert ?

On va peut-être faire tomber un mythe mais sur les affiches partagées, il est très difficile d’assister au concert des autres groupes: Si on joue en premier, on passe du temps à discuter avec les gens qui ont apprécié notre concert. La proximité avec le public est très importante pour nous et c’est dur de demander à des gens de remettre à plus tard ce qu’ils veulent nous dire parce qu’il y a un concert en train de se jouer. Si on joue en dernier, nous n’assistons que peu au concert du premier groupe car nous avons besoin de nous concentrer mais aussi de garder les oreilles fraîches pour réaliser la meilleure prestation possible.

La liste des artistes qui nous font rêver est immense. Choisir un groupe ou chanteur est trop difficile. On a déjà partagé des scènes avec énormément d’artistes et chaque expérience est unique. L’attente entre les balances et le concert est souvent très longue, donc une bonne ambiance entre les artistes est primordiale dans les loges. S’il y a la place, on branche un Amiga et on joue avec les artistes et les techniciens !

Et vos prochaines actus ?

Notre prochain EP est en création, mais on n’a pas de deadline. Aussi on est en train d’explorer de nouvelles possibilités.

Cette année nous démarrons un nouveau concept : concert + ateliers. Nous ramenons quelques Amigas pour faire des ateliers de création avec le public : musique, graphismes et jeux. Les gens sont fascinés voir ce qu’on peut faire sur un Amiga et cette combinaison nous permet de partager notre passion et notre savoir faire, ainsi que l’histoire et les capacités mythiques de cette belle machine.

Pour contacter et suivre les PAULA POWERED, rien de plus simple:

Facebook / BandCamp / Youtube / Twitter / Instagram

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s